Recherche détaillée

VAE : pourquoi se faire accompagner ?

VAE : pourquoi se faire accompagner ?

 

La VAE - Validation des Acquis de l’Expérience :

Pourquoi se faire accompagner ?

 

Bien que facultatif, l’accompagnement peut s’avérer nécessaire au cours de la VAE – Validation des acquis de l’expérience -. En effet, maîtrisant parfaitement les différentes étapes de la VAE, l’accompagnateur apporte méthode et clarté au candidat dans la rédaction du dossier de validation.

Outre le fait que cet appui technique peut s’avérer essentiel pour les candidats ayant quitté le milieu scolaire depuis longtemps, l’accompagnateur est une assurance supplémentaire d’aller au bout de la VAE, démarche longue et parfois fastidieuse. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voyons qui sont les accompagnateurs, leur rôle et la plus-value de leur mission, qui commence après l’étape de recevabilité. 

 

L’accompagnement de la VAE : principes généraux

Les organismes certificateurs peuvent proposer d’accompagner les candidats dans leur mission de VAE. Mais cet accompagnement peut également être proposé par d’autres prestataires habilités dans cette démarche, voire référencés, par l’organisme certificateur ou financeur de la VAE. En effet, l’accompagnement n’est pas gratuit et le candidat a tout intérêt, avant d’engager cette démarche, de se faire préciser le montant de l’accompagnement et son contenu. L’accompagnement individuel est vivement recommandé, car il s’attachera au parcours du candidat, suivant ses attentes et son rythme.

 

L’accompagnement de la VAE : un travail d’équipe

L’accompagnateur a pour mission d’aider le candidat à analyser son parcours professionnel et les différentes situations de travail dans lesquels il a évolué, de structurer sa pensée et de lui faire prendre de la hauteur sur son expérience.

Peu à peu, le candidat est ainsi amené à cadrer sa démarche et à repérer dans son parcours, les expériences et situations qui sont en lien direct avec le référentiel du diplôme souhaité. L’accompagnateur pousse le candidat à l’autoquestionnement sur son parcours. Si l’accompagnateur peut se poser en garant de l’expérience réelle du candidat, il l’aide à démêler l’utile du superflu, et à construire un dossier de validation cohérent, au regard de l’attendu du jury.

 

L’accompagnateur de la VAE : aide technique et œil critique

En véritable professionnel de la VAE et du dossier de validation, l’accompagnateur propose une méthodologie au candidat, suivant un plan précis. Outre sa compétence technique dans la rédaction du dossier, il peut également aider le candidat à choisir les bonnes preuves de ses compétences, annexer les bons documents, relier les expériences aux attendus du jury, tout en ne perdant jamais de vue le référentiel du diplôme.

L’accompagnateur est le témoin de cette course de fond, accompagnant le candidat selon son rythme de travail. Parce qu’il est présent quand le candidat le souhaite et qu’il s’engage à ses côtés dans la même démarche, il apporte plus de chances au candidat d’aller au bout de sa démarche. Enfin, aguerri aux différents jurys, l’accompagnateur proposera une relecture du dossier de validation s’appuyant sur les grilles de lecture des jurys.

 

Quelles autres aides possibles ?

Sans faire l’impasse sur l’accompagnateur, le candidat peut également se rapprocher du centre de certification qu’il a choisi (faculté, école de commerce, école d’ingénieur, etc.) pour se faire conseiller sur le diplôme qu’il a identifié comme étant celui lui convenant, au regard de son expérience et des référentiels de certification.

Par ailleurs, au sein même de son entreprise, le candidat peut se faire préciser les opportunités d’évolution professionnelle par le service des ressources humaines. Enfin, plusieurs relectures valent mieux qu’une ! Le candidat a tout intérêt à faire relire son dossier de validation par différentes personnes afin de corriger d’éventuelles incohérences, incompréhensions ou petites fautes cachées ici ou là !

 

 

 

 

 Les offres d'accompagnement à la VAE

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

La VAE - Validation des Acquis de l’Expérience : un dispositif ouvert au plus grand nombre

Vous justifiez de 3 années d'activité professionnelle ? Profitez du dispositif de la VAE - Validation des Acquis de l’Expérience - pour faire reconnaître vos compétences en obtenant un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle. Alors concrètement, à qui s'adresse la VAE et sous quelles conditions ?

La VAE : 5 étapes pour un diplôme

Démarche personnelle d’un candidat, la VAE – Validation des Acquis de l’Expérience - est fondée sur l’idée que le candidat qui la demande, possède les compétences et expériences requises pour obtenir le diplôme qu’il convoite. Si le choix de la VAE s’impose pour booster votre carrière professionnelle, 5 étapes incontournables vous attendent pour mettre toutes les chances de votre côté.

La VAE : repérer le bon diplôme

Actuellement, plus de 10 000 certifications et diplômes sont accessibles par la VAE –Validation des Acquis de l’Expérience – du CAP aux diplômes d’ingénieur, voire doctorats. Le bon diplôme n’est pas forcément celui souhaité par le candidat, mais celui dont le contenu se rapproche le plus de l’expérience du salarié. Voici quelques informations pour éclairer votre choix dans la jungle des diplômes et des certificats.

 

Haut de Page