Recherche détaillée

Financement du CIF : questions d’argent

Financement du CIF : questions d’argent

 

 Financement du CIF : questions d’argent 

 

Le CIF – Congé Individuel de Formation – est une formation longue pour laquelle le salarié, en CDD ou CDI, dispose d’une autorisation d’absence de son employeur. Une fois l’inscription auprès du centre de formation réalisée et l’autorisation d’absence obtenue, il est temps de solliciter l’OPACIF pour une demande de financement. Que finance l’OPACIF ? Qui prend en charge les frais annexes ? Que perçoit le salarié durant la formation ? Autant de questions d’argent sur lesquelles il fait bon se pencher avant de s’engager.

 

Les OPACIF, partenaires essentiels du CIF

Le CIF est financé par l’organisme paritaire agréé au titre du CIF auquel l’entreprise adhère. En fonction du projet, l’OPACIF ou FONGECIF peut financer tout ou partie de la formation. Dans tous les cas, le financement du CIF par le FONGECIF ne peut excéder 18 000 €HT, et 27,45 €HT l’heure. En général, les OPACIF financent au minimum les frais pédagogiques de la formation.

 

CIF et CPF, deux dispositifs compatibles

Si l’OPACIF ne finance pas 100% du CIF, le salarié peut recourir au CPF - Compte Personnel de Formation -  pour compléter le budget de la formation. En effet, avec le CPF, le salarié est acteur de sa formation et peut mobiliser son compte pour financer tout ou partie de sa formation. Dans ce cas, il doit se rapprocher de l’OPACIF financeur afin que les heures de CPF disponibles viennent abonder le financement du CIF.

 

Le maintien du salaire pendant le CIF

Le maintien du salaire durant le CIF est lié à l’obtention de l’accord de financement par l’OPACIF. Concrètement, si l’employeur maintient 80% à 90% du salaire de son employé, il est en réalité remboursé par l’OPACIF. Les conditions de salaires sont les suivantes :

  • Salariés en CDI dont le salaire est supérieur à SMIC X2 = 80% à 90% du salaire
  • Salariés en CDI dont le salaire est inférieur à SMIC X 2 = 100% du salaire
  • Salariés en CDD = 80% du salaire perçu au cours des quatre derniers mois de contrat

Le salaire est maintenu durant toute la durée de la formation si celle-ci n’excède pas un an à temps complet ou 1200 heures à temps partiel. 

 

 

 Les offres de Formation

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

Les bénéficiaires et conditions d'accès du Congé Individuel de Formation - CIF

Le CIF - Congé Individuel de Formation - permet de suivre et de financer la formation de votre choix. Évolution professionnelle, reconversion, obtention d'un diplôme, création d'entreprise...; le CIF vous donne la possibilité de concrétiser un projet professionnel, social ou culturel. Alors à qui s'adresse le CIF et quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier ?

Le CIF : une nouvelle chance de changer de voie

L’étude menée par le Fongecif Ile-de-France en 2012 démontrait que 7 salariés sur 10 changent de situation professionnelle à l’issue d’un CIF (Congé Individuel de Formation). Destiné aux salariés en CDI ou CDD, le CIF permet, sous conditions d’ancienneté, de suivre une formation longue, diplômante ou qualifiante, afin d’envisager un changement d’orientation professionnelle. Si la VAE et le bilan de compétences peuvent être un premier pas vers une nouvelle vie professionnelle, voici les 4 étapes à ne pas rater pour initier un CIF.

Le CIF : rétroplanning de vos démarches

Votre décision est prise : le CIF s’impose comme la solution pour suivre la formation longue qui vous permettra de changer d’orientation, de rebondir au sein de votre entreprise, ou de créer votre activité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est de temps de passer au rétroplanning de vos démarches. À vos marques ! Prêt ? Notez !

 

Haut de Page