Recherche détaillée

10 vérités sur le CIF - Congé Individuel de Formation

10 vérités sur le CIF - Congé Individuel de Formation

 

 10 vérités sur le CIF 

 

Le CIF – Congé individuel de Formation – permet à tout salarié de suivre une formation certifiante longue, financée par un OPACIF. Ce dispositif répond cependant à certains critères qu’il est bon de connaître avant de solliciter une autorisation d’absence à l’employeur.

 

 L’employeur peut refuser le CIF

En effet, l’employeur peut refuser la demande de CIF pour trois raisons :
 
  • Le salarié ne dispose pas de l’ancienneté professionnelle requise
  • Le salarié n’a pas émis sa demande dans le délai de 4 mois
  • Le salarié n’a pas respecté le délai  de franchise entre la fin du précédent CIF et le nouveau.
 

 L’employeur peut reporter l’autorisation d’absence

L’employeur peut en effet reporter l’autorisation d’absence de 9 mois maximum pour les deux raisons suivantes :

  • Plus de 2% de son effectif sont déjà en CIF
  • L’absence du salarié aurait des conséquences économiques préjudiciables à l’entreprise

 

 L’employeur s’engage à avancer la rémunération du salarié en CIF

Dès lors que l’accord de prise en charge a été délivré au salarié par l’OPACIF, l’employeur s’engage à faire l’avance de la rémunération à son salarié. 

 

 Le contrat de travail est suspendu pendant le CIF

Bien que le contrat de travail soit suspendu durant le CIF, le salarié conserve les mêmes droits en matière de congés. En revanche, l’employeur n’est pas tenu de maintenir les droits concernant les tickets restaurant et les RTT. 

 

 Un CIF à distance peut être pris en charge

Pour cela, il faut qu’une partie de la formation en e-learning ou en cours par correspondance prévoie des heures de formation pédagogique en présentiel, avec un formateur.

 

 Le CIF est encadré dans le temps

Le CIF ne peut excéder un an à temps plein, à raison de 30 heures par semaine, ou 1200 heures si la formation se déroule à temps partiel. Dans ce cas, la formation ne peut excéder 3 ans. Enfin, la formation ne peut être inférieure à 30 heures.

 

 Toutes les formations ne sont pas éligibles au CIF

Ne sont pas éligibles au CIF les formations se déroulant à l’étranger dont le centre gestionnaire n’est pas en France, les permis de conduire (B, bateau, pilote avion ou hélicoptère), les cours particuliers, les formations déjà initiées au moment du dépôt du dossier, les formations à distance sans cursus pédagogique en présentiel. 

 

 La formation en CIF peut se dérouler à l’étranger

La formation en CIF peut se dérouler en Union européenne (UE) si l’organisme gestionnaire est en France. Seules les formations n’ayant pas d’équivalent en UE peuvent se dérouler hors UE.

 

 Le salarié retrouve un poste dans son entreprise à l’issue du CIF

Lors du retour en entreprise à l’issue du CIF, l’employeur est tenu de réintégrer son salarié à statut et rémunération équivalents. En revanche, il peut lui proposer un poste différent de celui qu’il occupait avant le CIF. 

 

 Un salarié ne peut enchaîner plusieurs CIF

Un délai de franchise dépendant de la durée de la première formation doit être respecté entre deux CIF. Ce délai est compris entre 6 mois et 6 ans. 

 

 

 

 Les offres de Formation

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

Les bénéficiaires et conditions d'accès du Congé Individuel de Formation - CIF

Le CIF - Congé Individuel de Formation - permet de suivre et de financer la formation de votre choix. Évolution professionnelle, reconversion, obtention d'un diplôme, création d'entreprise...; le CIF vous donne la possibilité de concrétiser un projet professionnel, social ou culturel. Alors à qui s'adresse le CIF et quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier ?

Le CIF : une nouvelle chance de changer de voie

L’étude menée par le Fongecif Ile-de-France en 2012 démontrait que 7 salariés sur 10 changent de situation professionnelle à l’issue d’un CIF (Congé Individuel de Formation). Destiné aux salariés en CDI ou CDD, le CIF permet, sous conditions d’ancienneté, de suivre une formation longue, diplômante ou qualifiante, afin d’envisager un changement d’orientation professionnelle. Si la VAE et le bilan de compétences peuvent être un premier pas vers une nouvelle vie professionnelle, voici les 4 étapes à ne pas rater pour initier un CIF.

Le CIF : rétroplanning de vos démarches

Votre décision est prise : le CIF s’impose comme la solution pour suivre la formation longue qui vous permettra de changer d’orientation, de rebondir au sein de votre entreprise, ou de créer votre activité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est de temps de passer au rétroplanning de vos démarches. À vos marques ! Prêt ? Notez !

 

Haut de Page