Recherche détaillée

Apprendre à détecter les soft skills avec CNPG Formation

Réussir à recruter les bons profils :

Apprendre à détecter les soft skills avec CNPG Formation

Capacité à résoudre des problèmes complexes, esprit critique, créativité, flexibilité, intelligence émotionnelle... Les soft skills (= compétences douces) se sont imposées depuis quelques années comme un tremplin vers un recrutement réussi.

Selon une étude récente, 62% des dirigeants et cadres ayant des responsabilités managériales sont aujourd'hui prêts à recruter principalement sur les soft skills des candidats. Mais comment réussir à les déceler chez les candidats ? Comment éviter de se laisser abuser par un beau parleur qui se révélera ensuite inadapté au poste ou au travail en équipe ?

L'enjeu est de taille : selon la Dares, 17% des nouveaux collaborateurs ne sont déjà plus en poste après 6 mois et 36% au bout d'un an. Et ce chiffre peut s'élever à 46% après 18 mois !

Pour éviter la coûteuse erreur de recrutement, les entreprises se tournent de plus en plus vers des consultants en psychologie ou en ressources humaines. En effet, elles ont conscience que ces connaissances spécifiques représentent un facteur clé de compétitivité qui va booster les performances de l'entreprise.

Dans ce contexte, les formations proposées par CNPG Formation, un Centre de Formation en Sciences et Ressources humaines, sont particulièrement plébiscitées.

Le centre bénéficie en effet de plus de 50 ans d'expérience et de formateurs toujours en activité. Ses formations sont adaptées aux collaborateurs RH des entreprises ainsi qu'à toute personne (salarié, particulier) désirant acquérir des compétences professionnelles afin d'ouvrir un cabinet en libéral.

L'Institut de Formation en Sciences Humaines du CNPG : une autre vision de la formation

Le CNPG Formation est un Centre de formation en "Sciences et Ressources Humaines". Cet établissement d'enseignement supérieur privé, enregistré auprès de l'Académie de Versailles, offre des formations longues en Présentiel, des stages RH et de développement personnel et des formations en distanciel ou en Blended learning (un mix entre le présentiel et le e-learning).

Sa marque de fabrique : la qualité de ses formateurs. Non seulement ils ont acquis de solides connaissances à travers leurs études, mais ils possèdent aussi une expérience du terrain très enrichissante.

En effet, tous exercent leur profession en parallèle de leur métier de formateur. Quand il s'agit d'apprendre à recruter, à manager, ou à gérer les conflits, ce "retour métier", très concret, est particulièrement appréciable.

Une plage horaire est spécialement définie avant le début de la formation pour que les participants puissent poser leurs questions. De plus, les enseignants du CNPG Formation privilégient la participation des élèves et n’hésitent pas à les faire profiter de leur expérience de terrain.

"La pédagogie allie toujours un enseignement théorique de grande qualité avec une mise en pratique pertinente et efficace."

Les formations sont également réactualisées en permanence, bénéficiant de l’apport des développements les plus récents de la psychologie et des Ressources Humaines.

C'est aussi pour cela que ces diplômes sont reconnus et appréciés dans le domaine des sciences humaines, en entreprise comme auprès des particuliers !

Plus de 50 ans d'expérience et des méthodes pédagogiques éprouvées

Alors que la Cour des Comptes évoque la possibilité de fermer l'AFPA et que de nombreux centres privés ont été rachetés par des entreprises étrangères, CNPG Formation affiche une belle longévité puisque le centre existe depuis 1966. Mieux : son chiffre d'affaires et ses activités sont en augmentation continue.

Les raisons de cette success story française ? Elles sont nombreuses mais toutes ont un point commun : la volonté de transmettre avec passion un enseignement de qualité.

Tous les participants(es) sont ainsi les bienvenu(e)s, quelle que soit leur formation initiale. Les méthodes pédagogiques de CNPG Formation permettent en effet d’intégrer rapidement des participants d’horizons différents.

De plus, le centre s'engage sur un accompagnement haut de gamme incluant :

  • la présence d'un Responsable pédagogique qui apporte des conseils pertinents (définition des objectifs, construction du projet professionnel) et effectue un suivi permanent ;
  • une supervision effective : CNPG Formation supervise les premières prestations de ses élèves en tant que consultants indépendants. Il les accompagne aussi dans la mise en place juridique et marketing de leur activité.

Bertram A. Durand, fondateur du CNPG, souligne :

"Nous sommes très fiers d'avoir obtenu la "certification qualité de formation" (certification VeriSelect Formation Professionnelle délivrée par le Bureau Veritas) pour notre école et pour son enseignement."

CNPG Conseil RH

Lecture recommandée sur ce thème

Formation professionnelle : ce qui change à partir de 2019

Adoptée le 1er août 2018, la réforme de la formation professionnelle continue prévoit notamment de convertir les heures de formation cumulées sur le CPF en monnaie sonnante et trébuchante. Une petite révolution dans le monde de la formation, qui n’a pas que des avantages.

Le CESI dresse le bilan des métiers les plus convoités par les jeunes

L’année 2016 confirme l’engouement des jeunes pour les dispositifs professionnalisants et diplômants de CESI alternance, l’école supérieure des métiers. Grâce à sa connaissance approfondie du marché du travail et à son maillage territorial, CESI alternance dresse un bilan des nouveaux profils recherchés dans des secteurs d’activité porteurs : le numérique, les ressources humaines, la qualité, la sécurité et l’environnement et le BTP.

 

La formation professionnelle en chiffres : les données à effet retard

Les derniers chiffres connus en matière de formation professionnelle sont ceux du « Jaune budgétaire » 2014, annexé au Projet de Loi de Finances 2015, et publié par la DARES en 2012. Étonnant qu’il ne soit pas possible de disposer de données plus récentes, quand on sait que l’on consacre chaque année 32 milliards d’euros à ce secteur, soit 1,5 % du PIB. 

 

Haut de Page