Recherche détaillée

Formation en alternance : professionnalisation ou apprentissage, faites le bon choix !

Formation en alternance : professionnalisation ou apprentissage, faites le bon choix !

 

Formation en alternance :

professionnalisation ou apprentissage, faites le bon choix !

 

La formation en alternance permet aux salariés de se former à un métier, en conciliant formation théorique en école, et formation pratique en entreprise. Un employeur peut choisir entre le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage pour former des jeunes, qu’il peut choisir d’embaucher à l’issue de leur formation. 

Avant de vous engager, faites le bon choix entre les deux types de contrats, qui ne s’adressent pas à tous les employeurs et dont les spécificités ont des conséquences sur le type de contrat, la rémunération versée aux collaborateurs en formation et les avantages pour l’employeur. Le tableau ci-après reprend les différences majeures entre le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage.

 

  Contrat de professionnalisation Contrat d'apprentissage
Diplômes préparés - Qualification professionnelle reconnue (diplômes ou titres inscrits au RNCP)
- Certificat de qualification professionnel
- Diplôme d'Etat (CAP, BAC, Licence, Master, etc.)
- Titre à finalité professionnelle inscrit au RNCP
Public - Jeunes de 16 à 25 ans
- Demandeurs d'emploi de 26 ans et +
- Bénéficiaires du RSA et ASS
- Bénéficiaires de l'AAH
- Jeunes de 16 à 25 ans
- Plus de 26 ans en création ou reprise d'entreprise
- Travailleurs handicapés
- Jeunes de moins de 15 ans ayant atteint la 3e en CFA ou lycée professionnel
Employeur - Toute entreprise du secteur privé assujettie au financement de la formation professionnelle continue
- Les établissements publics industriels et commerciaux
- Les entreprises d'armement maritime  
- Toute entreprise du secteur privé
- Secteur public non industriel et commercial
- Fonction publique d'Etat, territoriale et hospitalière
Type de contrat - CDD de 6 à 12 mois de manière générale
- CDD de 24 mois pour les bénéficiaires du RSA, ASS et AAH
- CDI (12 ou 24 mois pour la période de professionnalisation, puis CDI de droit commun)
- CDD de 1 à 3 ans en fonction de la durée de la formation
- CDD de 3 ans pour le baccalauréat professionnel
- CDI (contrat d'apprentissage suivi d'une embauche en CDI)
Aides à l'embauche - Exonération sur ce contrat des cotisations patronales d'assurance sociale
- Aide aux entreprises de plus de 250 salariés employant plus de 4% d'alternants
- Aide forfaitaire attribuée par Pôle emploi pour l'embauche d'un demandeur d'emploi de 26 ans et plus
- Aides spécifiques pour les groupements d'employeurs et l'embauche des personnes en situation de handicap
- Exonération totale ou partielle (sur ce contrat) des cotisations sociales, selon la taille de l'entreprise
- Prime de 1 000 € pour les employeurs de moins de 11 salariés
- Aide TPE Jeunes apprentis pour les entreprises de moins de 11 salariés embauchant un apprenti de moins de 18 ans
- Crédit d'impôts de 1 600 € pour l'embauche d'un apprenti jusqu'à Bac + 2
- Crédit d'impôts de 2 200 € pour l'embauche d'un aprenti en situation de handicap
Salaire du collaborateur

La rémunération dépend de l'âge et du niveau de formation initiale du salarié en professionnalisation :


Niveau inférieur au baccalauréat
- Moins de 21 ans = 55% du SMIC
- 21 à 25 ans révolus = 70% du SMIC
- Plus de 26 ans = 80% de la rémunération conventionnelle


Niveau supérieur au baccalauréat
- Moins de 21 ans = 65 % du SMIC
- 21 à 25 ans révolus = 80% du SMIC
- Plus de 26 ans : 85% dse la rémunération conventionnelle

La rémunération dépend de l'âge et de l'année de formation du salarié en apprentissage : 


1ère année
- Moins de 18 ans : 25% du SMIC
- de 18 à moins de 21 ans : 41 % du SMIC
- Plus de 21 ans : 53 % de la rémunération conventionnelle


2e année
- Moins de 18 ans : 37 % du SMIC
- de 18 à moins de 21 ans : 49 % du SMIC
- Plus de 21 ans : 61 % de la rémunération conventionnelle


3e année
- Moins de 18 ans : 53 % du SMIC
- de 18 à moins de 21 ans : 65 % du SMIC
- Plus de 21 ans : 78 % de la rémunération conventionnelle

 

Lecture recommandée sur ce thème

UTT et EPITA - Labellisation SecNumedu de l'ANSSI

Le Diplôme d’Université « Mise en œuvre de la sécurité numérique » proposé en partenariat entre l’UTT et l’EPITA
labellisé SecNumedu « Formation continue ».
 
 

Formation professionnelle : ce qui change à partir de 2019

Adoptée le 1er août 2018, la réforme de la formation professionnelle continue prévoit notamment de convertir les heures de formation cumulées sur le CPF en monnaie sonnante et trébuchante. Une petite révolution dans le monde de la formation, qui n’a pas que des avantages.

La réforme de la formation professionnelle en cinq points clés

Alors qu’un tiers seulement des actifs, essentiellement des cadres, ont suivi une formation en 2016, le gouvernement a présenté douze mesures visant à améliorer le fonctionnement du CPF et à encourager la formation professionnelle.

 

Haut de Page