Recherche détaillée

L’entretien professionnel : un bilan favorisant l’évolution des salariés

L’entretien professionnel : un bilan favorisant l’évolution des salariés

 

L’entretien professionnel :

un bilan favorisant l’évolution des salariés

 

Institué par la loi du 5 mars 2014, l’entretien professionnel est désormais obligatoire pour tous les salariés, tous les 2 ans, et au retour d’une absence de longue durée. Cet entretien vise deux objectifs majeurs : identifier les besoins de formation de l’entreprise, et accompagner les évolutions professionnelles des salariés. Qui est concerné ? Comment les entretiens sont-ils organisés ? Quelles sont les obligations légales à respecter ?

L’entretien professionnel : pour qui ?

L’entretien professionnel s’adresse à tous les salariés, quels que soient la nature du contrat de travail, le temps de travail, l’ancienneté ou la taille de l’entreprise. Bien qu’ils bénéficient de dispositifs qui leur sont propres, les salariés en professionnalisation peuvent également bénéficier de l’entretien professionnel.

 

L’entretien professionnel : pour quoi ?

L’entretien professionnel doit permettre à l’employeur et au salarié de dresser ensemble un bilan du parcours professionnel de ce dernier. Ainsi, les éventuelles actions de formation suivies, ou à entreprendre, dans le cadre d’une évolution professionnelle peuvent être abordées. Les entretiens professionnels permettent également à l’employeur de recenser les besoins de formation, au regard des orientations stratégiques de l’entreprise.

Attention cependant, l’entretien professionnel n’est pas un entretien destiné à évaluer les performances et/ou compétences des salariés !

 

L’entretien professionnel : quand ?

L’entretien professionnel doit être proposé aux salariés tous les 2 ans, à partir de la date d’entrée dans l’entreprise, puis à partir de la date du premier entretien. L’employeur doit également proposer avec un bilan tous les 6 ans. Si un accord d’entreprise le prévoit, l’entretien professionnel peut être organisé chaque année. Par ailleurs, l’entretien professionnel doit systématiquement être proposé aux salariés de retour d’une absence pour les motifs suivants :

  • Congé de maternité ou congé d’adoption
  • Congé parental (à temps plein ou temps partiel)
  • Congé sabbatique
  • Congé de soutien familial
  • Arrêt maladie de plus de six mois
  • Mandat syndical

 

L'entretien professionnel : comment ?

L’entretien professionnel doit se dérouler sur le temps de travail et au sein de l’entreprise. Ce temps d’échange entre employeur et employé est du temps de travail effectif.

 

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

UTT et EPITA - Labellisation SecNumedu de l'ANSSI

Le Diplôme d’Université « Mise en œuvre de la sécurité numérique » proposé en partenariat entre l’UTT et l’EPITA
labellisé SecNumedu « Formation continue ».
 
 

Formation professionnelle : ce qui change à partir de 2019

Adoptée le 1er août 2018, la réforme de la formation professionnelle continue prévoit notamment de convertir les heures de formation cumulées sur le CPF en monnaie sonnante et trébuchante. Une petite révolution dans le monde de la formation, qui n’a pas que des avantages.

La réforme de la formation professionnelle en cinq points clés

Alors qu’un tiers seulement des actifs, essentiellement des cadres, ont suivi une formation en 2016, le gouvernement a présenté douze mesures visant à améliorer le fonctionnement du CPF et à encourager la formation professionnelle.

 

Haut de Page