Recherche détaillée

Le CIF : une nouvelle chance de changer de voie

Le CIF : une nouvelle chance de changer de voie

 

 Le CIF : une nouvelle chance de changer de voie 

 

L’étude menée par le Fongecif Ile-de-France en 2012 démontrait que 7 salariés sur 10 changent de situation professionnelle à l’issue d’un CIF (Congé Individuel de Formation). Destiné aux salariés en CDI ou CDD, le CIF permet, sous conditions d’ancienneté, de suivre une formation longue, diplômante ou qualifiante, afin d’envisager un changement d’orientation professionnelle. Si la VAE et le bilan de compétences peuvent être un premier pas vers une nouvelle vie professionnelle, voici les 4 étapes à ne pas rater pour initier un CIF.

 

Le CIF : Un projet solide avant tout

Avant de solliciter un CIF auprès de l’employeur, il convient de bien penser le projet professionnel qui est envisagé. Souvent, le bilan de compétences apparaît comme un préalable intéressant, puisqu’il permet de faire le point sur les acquis du salarié et de définir le projet professionnel envisagé. Aussi, avant de se lancer il s’agit de bien identifier :

  • La pertinence du projet (débouchés, revenus, etc.)
  • Les formations nécessaires au lancement du projet
  • Les perspectives offertes par la formation soit dans le nouveau métier envisagé, soit au sein de l’entreprise
  • Les modes de financement possibles pour cette formation

 

Le CIF : bien choisir sa formation

La réussite du CIF repose également sur le choix de la formation et de l’organisme qui la dispensera. S’il est possible de s’inscrire auprès de plusieurs centres de formation pour multiplier les chances de voir son dossier retenu, un seul dossier pourra être déposé auprès de l’organisme paritaire. Le centre de formation doit remplir la partie du dossier CIF à retourner à l’organisme paritaire, qui le concerne.

 

 Pas besoin d’attendre l’admission dans le centre de formation pour renvoyer le dossier à l’OPACIF/FONGECIF, un transfert vers un autre centre de formation est toujours possible une fois l’accord de financement obtenu.

 

Le CIF : obtenir l’autorisation d’absence de l’employeur

Une fois le projet ficelé, il convient de solliciter l’autorisation d’absence pour CIF à l’employeur. Attention, cette autorisation d’absence mentionne obligatoirement les éléments suivants :

  • Intitulé de la formation
  • Durée de la formation
  • Dates de début et de fin de la formation
  • Nom de l’organisme formateur

Cette autorisation d’absence doit parvenir à l’employeur au moins 120 jours avant le début de la formation, et celui-ci est en droit de la refuser.

 

Le CIF : adresser le dossier à l’OPCACIF/FONGECIF

Toute demande de CIF doit faire l’objet d’une prise en charge financière par l’organisme paritaire agréé au titre du CIF dont dépend l’entreprise du salarié. En effet, c’est l’OPACIF ou le FONGECIF qui financeront la formation, si le dossier est accepté. Le dossier complet doit être déposé à l’organisme paritaire agréé au moins 90 jours avant le début de la formation. Si le dossier est complet, un accusé de réception sera délivré au stagiaire. La commission paritaire statue sur les demandes de CIF et accorde ou non les financements. Si le financement est accepté, le stagiaire reçoit un accord de financement en trois exemplaires reprenant notamment ses éléments de salaires. À réception de ce document signé par l’employeur et le salarié, ce dernier est autorisé à partir en formation. Il restera à signer une convention avec l’organisme de formation.

 

 

 Les offres de Formation

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

Les bénéficiaires et conditions d'accès du Congé Individuel de Formation - CIF

Le CIF - Congé Individuel de Formation - permet de suivre et de financer la formation de votre choix. Évolution professionnelle, reconversion, obtention d'un diplôme, création d'entreprise...; le CIF vous donne la possibilité de concrétiser un projet professionnel, social ou culturel. Alors à qui s'adresse le CIF et quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier ?

Le CIF : rétroplanning de vos démarches

Votre décision est prise : le CIF s’impose comme la solution pour suivre la formation longue qui vous permettra de changer d’orientation, de rebondir au sein de votre entreprise, ou de créer votre activité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est de temps de passer au rétroplanning de vos démarches. À vos marques ! Prêt ? Notez !

Le CIF : réussir sa demande d’autorisation d’absence

Sans autorisation d’absence de l’employeur, pas de CIF – Congé Individuel de Formation —. Étape essentielle du CIF, cette demande officielle adressée à l’employeur en lettre recommandée avec accusé de réception requiert un peu de méthode et quelques obligations pour poursuivre les démarches. Revoyons ensemble les jalons de votre demande d’autorisation d’absence.

 

Haut de Page