Recherche détaillée

Comment financer sa VAE

Comment financer sa VAE

 

La VAE - Validation des Acquis de l’Expérience :

Comment financer sa VAE

 

Bien que la VAE – Validation des Acquis de l’Expérience -  ne soit pas considérée comme une formation en tant que telle, elle entre dans le champ de la formation professionnelle. À ce titre, elle ouvre droit à des plans de financement, qui diffèrent en fonction de la situation professionnelle du salarié. De même, toutes les VAE n’ont pas le même coût, celui dépendant du diplôme souhaité, de l’organisme certificateur et de la situation professionnelle du salarié. Faisons le point sur ces questions d’argent…

 

La VAE : combien ça coûte

Qu’elle soit partielle ou totale, la prise en charge de la VAE comprend quatre niveaux de financement :

  • Les frais d’inscription à l’organisme certificateur (université, école de commerce, école d’ingénieurs…). En 2015, les frais d’inscription en université varient de 200 € à 800 € en moyenne en fonction du niveau du diplôme souhaité.
  • Les frais d’accompagnement. Si légalement l’accompagnement est facultatif, dans les faits certaines universités l’imposent et le facturent.
  • Les frais annexes (déplacements…)
  • Les frais de validation correspondant au passage devant le jury s’élevant à 300 € en moyenne.

 

Le financement de la VAE pour les salariés du privé

Qu’il s’agisse d’un CDD ou d’un CDI, dès lors que le salarié dispose de l’ancienneté requise, il peut prétendre à la VAE. Dans ce cas, le salarié dispose de plusieurs possibilités pour financer sa VAE :

  • Le plan de formation de l’entreprise avec accord de l’employeur
  • Le CPF (ou les heures de DIF non mobilisées au 31 décembre 2014)
  • Le Fongecif ou OPCA dans le cadre d’un congé de VAE
  • Pôle emploi pour les contrats aidés (CAE, etc.)
  • L’Agefiph pour les travailleurs en situation de handicap

 

Le financement de la VAE pour les salariés du public

Les salariés de la fonction publique peuvent solliciter différents dispositifs en fonction de leur statut et de leur administration de rattachement. Ainsi, les fonctionnaires de la fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière peuvent bénéficier du DIF ou du congé de VAE.

Les agents des établissements publics territoriaux (municipalités, conseils départementaux et régionaux) peuvent bénéficier du plan de formation et doivent contacter le CNFPT ou l’ANFH pour le personnel hospitalier.

 

Le financement de la VAE pour les non-salariés

La VAE étant un dispositif ouvert au plus grand nombre, tous les travailleurs non-salariés peuvent bénéficier d’un plan de financement via :

  • L’AGEFICE pour les dirigeants, travailleurs indépendants, ou commerçants
  • Les organismes collecteurs agréés des artisans, exploitants agricoles, exploitants maritimes et des professions libérales
  • Les conseils régionaux pour les aidants familiaux ou les conjoints-collaborateurs d’un artisan 

 

Le financement de la VAE pour les demandeurs d’emploi

Dans le cadre du retour à l’emploi, les demandeurs d’emploi bénéficiant de l’ARE peuvent solliciter une prise en charge de la VAE auprès de Pôle emploi, ou mobiliser leur CPF. Par ailleurs, les bénéficiaires des minimas sociaux peuvent également bénéficier d’une aide financière via le Conseil régional.

 

 

 

 

 Les offres de VAE

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

La VAE - Validation des Acquis de l’Expérience : un dispositif ouvert au plus grand nombre

Vous justifiez de 3 années d'activité professionnelle ? Profitez du dispositif de la VAE - Validation des Acquis de l’Expérience - pour faire reconnaître vos compétences en obtenant un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle. Alors concrètement, à qui s'adresse la VAE et sous quelles conditions ?

La VAE : 5 étapes pour un diplôme

Démarche personnelle d’un candidat, la VAE – Validation des Acquis de l’Expérience - est fondée sur l’idée que le candidat qui la demande, possède les compétences et expériences requises pour obtenir le diplôme qu’il convoite. Si le choix de la VAE s’impose pour booster votre carrière professionnelle, 5 étapes incontournables vous attendent pour mettre toutes les chances de votre côté.

La VAE : repérer le bon diplôme

Actuellement, plus de 10 000 certifications et diplômes sont accessibles par la VAE –Validation des Acquis de l’Expérience – du CAP aux diplômes d’ingénieur, voire doctorats. Le bon diplôme n’est pas forcément celui souhaité par le candidat, mais celui dont le contenu se rapproche le plus de l’expérience du salarié. Voici quelques informations pour éclairer votre choix dans la jungle des diplômes et des certificats.

 

Haut de Page