Recherche détaillée

La VAE : 5 étapes pour un diplôme

 

La VAE : 5 étapes pour un diplôme

 

La VAE - Validation des Acquis de l’Expérience :

5 étapes pour un diplôme

 

 

Démarche personnelle d’un candidat, la VAE – Validation des Acquis de l’Expérience - est fondée sur l’idée que le candidat qui la demande, possède les compétences et expériences requises pour obtenir le diplôme qu’il convoite. Si le choix de la VAE s’impose pour booster votre carrière professionnelle, 5 étapes incontournables vous attendent pour mettre toutes les chances de votre côté.

 

1 – VAE : choisir le bon diplôme

La VAE ne s’apparente pas à une formation, ni ne permet pas de combler des lacunes. Au contraire, elle s’appuie sur les compétences déjà acquises. Trouver le diplôme qui correspond à la fois aux compétences réelles et aux aspirations du salarié s’avère donc primordial. Le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) répertorie la plupart des diplômes et certifications professionnelles, du CAP aux diplômes d’études supérieurs (Master 1, diplômes d’écoles d'ingénieur ou d’écoles de commerce, etc.), permettant de faire le lien entre le contenu du diplôme souhaité, et les compétences acquises au cours de l’expérience professionnelle.

 Plus de 10 000 diplômes et certifications sont accessibles par la VAE.

 

2 -  VAE : quel centre certificateur ?

Le centre certificateur dépend du diplôme choisi. Les principaux centres sont les suivants :

  • Les différents ministères chargés de l’enseignement pour les BEP, CAP, Brevet de maîtrise, Bac Pro, BTS, DEUST, Licences, Masters, etc.
  • Les universités pour les diplômes de l’enseignement supérieur : DUT, DEUST, licences, masters, doctorats.
  • Les grandes écoles
  • Le CNAM pour les certifications professionnelles
  • Le ministère du Travail pour les titres professionnels
  • Le ministère de la Santé pour les diplômes du secteur sanitaire et social

 

3 – Le dossier de recevabilité

Le dossier de recevabilité permet aux établissements certificateurs de vérifier :

  • Que le candidat bénéficie des conditions d’admissibilité,
  • Qu’il est positionné sur le bon diplôme
  • L’expérience professionnelle décrite
  • La transférabilité des acquis si le candidat a exercé dans différentes entreprises
  • La force de la motivation du candidat

Ce dossier, propre à chaque organisme certificateur, comportera donc de nombreuses pièces justificatives telles que les papiers d’identité, le statut actuel, le diplôme choisi, une présentation du parcours professionnel, les diplômes obtenus, les certificats de travail, un CV.

 Attention, la validation du dossier de recevabilité ne vaut pas validation des acquis de l’expérience. 

 

4 – La Validation des Acquis de l’Expérience

Les trois premières étapes accomplies, il est temps d’entrer dans le vif du sujet : la rédaction du dossier de VAE. L’organisme de certification remet au candidat un livret de validation guidant le candidat dans sa démarche de description de son expérience professionnelle. En effet, le candidat doit s’interroger sur sa propre expérience, la décrire, la mettre en lien avec les attendus du diplôme souhaité. Cet important travail de rédaction nécessite une analyse précise des acquis que le jury comparera aux compétences requises pour l’octroi du diplôme. À ce stade, et en fonction du diplôme, une mise en situation professionnelle peut être demandée.

 Les centres de certification donnent en général un an au candidat entre la recevabilité et le dépôt du dossier de VAE.

 

5 – VAE : Le grand oral

Un mois au minimum après le dépôt de son dossier de VAE, le candidat est reçu par le jury composé d’enseignants et de professionnels. Cet entretien n’est ni un examen, ni un contrôle de connaissances. Il a pour but de vérifier que le candidat est bien l’auteur du dossier de VAE, de vérifier sa motivation et la connaissance du métier qu’il exerce, en adéquation avec le diplôme qu’il souhaite obtenir. Le jury dispose d’un délai de délibération et peut valider tout ou partie du dossier, ou refuser la VAE.

 

 

 

 Les offres de VAE

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

La VAE - Validation des Acquis de l’Expérience : un dispositif ouvert au plus grand nombre

Vous justifiez de 3 années d'activité professionnelle ? Profitez du dispositif de la VAE - Validation des Acquis de l’Expérience - pour faire reconnaître vos compétences en obtenant un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle. Alors concrètement, à qui s'adresse la VAE et sous quelles conditions ?

La VAE : repérer le bon diplôme

Actuellement, plus de 10 000 certifications et diplômes sont accessibles par la VAE –Validation des Acquis de l’Expérience – du CAP aux diplômes d’ingénieur, voire doctorats. Le bon diplôme n’est pas forcément celui souhaité par le candidat, mais celui dont le contenu se rapproche le plus de l’expérience du salarié. Voici quelques informations pour éclairer votre choix dans la jungle des diplômes et des certificats.

Comment financer sa VAE

Bien que la VAE – Validation des Acquis de l’Expérience -  ne soit pas considérée comme une formation en tant que telle, elle entre dans le champ de la formation professionnelle. À ce titre, elle ouvre droit à des plans de financement, qui diffèrent en fonction de la situation professionnelle du salarié. De même, toutes les VAE n’ont pas le même coût, celui dépendant du diplôme souhaité, de l’organisme certificateur et de la situation professionnelle du salarié. Faisons le point sur ces questions d’argent…

 

Haut de Page