Recherche détaillée

Salariés du public : comment changer d’orientation professionnelle ?

La formation professionnelle continue dans la fonction publique

 

Comment, quand on est fonctionnaire, changer d’orientation professionnelle ? Les titulaires et contractuels peuvent être amenés à mettre leur carrière entre parenthèses, au sein des collectivités, soit pour se reconvertir, soit pour changer de poste. Détachement, mise à disposition, disponibilité : quelles sont les différences entre ces trois mesures ?  

Salarié du public en détachement

Seuls les salariés titulaires peuvent bénéficier d’un détachement. Ces salariés quittent alors leur fonction dans leur administration d’origine pour rejoindre une autre administration, dans la fonction publique d’État ou hospitalière. Le détachement s’apparente à une forme de mobilité interne à la fonction publique. Ces salariés continuent à être rémunérés par la collectivité d’origine. Le détachement peut durer de 6 mois à 5 ans, la durée maximum étant renouvelable une fois. À l’issue de la période maximale de détachement, le fonctionnaire est réintégré dans son corps d’origine au poste correspondant à son grade. Un fonctionnaire peut demander un détachement pour rejoindre une entreprise privée, suivre une formation, entrer en stage.

 

Salarié du public en disponibilité

Un fonctionnaire peut, à tout moment de sa carrière être mis en disponibilité. Durant cette période, le salarié ne bénéficie plus ni du salaire ni des avancements liés à son régime. Parmi les raisons de la disponibilité d’office, on trouve notamment la création d’entreprise. Dans ce cas, la disponibilité est limitée à deux ans. La période de disponibilité expirant, le salarié peut être réintégré dans l’un des trois premiers postes vacants correspondant à son grade.

 

Salarié du public mis à disposition

La mise à disposition concerne les salariés qui demeurent dans leur cadre d’emploi, mais occupent des fonctions dans un service autre que celui dans lequel ils ont à servir. Le salarié mis à disposition est rémunéré par son administration d’origine qui se fait rembourser par l’administration d’accueil.  La mise à disposition ne peut excéder trois ans, période renouvelable une fois. À l’issue de cette période, le salarié est réintégré dans son administration d’origine, au poste qu’il occupait si celui-ci est vacant.

 

Lecture recommandée sur ce thème

La formation professionnelle continue dans la fonction publique

Vous travaillez dans le secteur public et vous souhaitez avancer en grade, changer de service ou d'administration, vous reconvertir pour exercer dans le secteur privé, créer votre entreprise, concrétiser un projet social ou culturel... ? La formation professionnelle continue prévoit des dispositifs pour vous aider à réaliser un projet professionnel ou personnel.

Le congé pour formation professionnelle pour les salariés du public

Ouvert à l’ensemble des agents, titulaires ou non, des trois fonctions publiques, le Congé pour formation professionnelle (CFP) permet de parfaire une formation professionnelle ou personnelle, non proposée par l’administration. 

Formation professionnelle : ce qui change à partir de 2017

Le cadre de la loi du 8 août 2016 relative au travail fait évoluer la formation professionnelle dès le 1er janvier 2017, avec la création du Compte personnel d’activité (CPA), et l’aménagement du CPF

 

Haut de Page